Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog du Chevalier François
  • Le blog du  Chevalier François
  • : Chevalier en croisade pour la diffusion d'informations sur la réalité et les dangers de notre époque
  • Contact

Qui suis-je ?

Réponse en bas de page

Recherche

Le Chevalier François

               sur le Web

 

 untitled copie          bouton facebook   

 

     

Archives

Avertissement !

Ce blog se veut un espace de débat et une source d’information.

La publication de textes, de photos ou de vidéos repris d’autres sources n’implique nullement une adhésion à leur contenu. Les commentaires n'engagent que leurs auteurs.        

 

La liberté d'opinion et d'expression est considérée comme une des libertés fondamentales de l'être humain. Elle est citée à l'article 19 de la Déclaration universelle des droits de l'homme comme suit : «Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit.»

Blog sous la protection de l’article 10 du deuxième Traité de la Convention de Berne, l’article 10 de la Convention européenne des droits de l’homme et l’article 19 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, défendant le droit de tous à l’information et le droit à la liberté d’expression et d’opinion.

Tous Les Gifs

27 février 2011 7 27 /02 /février /2011 13:28
Mort d'un militaire français en Afghanistan
Un adjudant-chef du Commandement des forces terrestres (CFT) a été retrouvé mort, hier matin, dans sa chambre à Kaboul. Une enquête est ouverte pour déterminer les causes du décès de ce sous-officier âgé de 42 ans. L'hypothèse d'une cause médicale est privilégiée.
 
par :Jean-Dominique Merchet
Repost 0
Published by Le Chevalier François - dans Secret Defense
commenter cet article
27 février 2011 7 27 /02 /février /2011 13:21

Cette nomination confirme le poids de l'Intérieur.

Ange Mancini, un policier au renseignement. Un de plus...
Soit vous êtes policier, soit vous êtes préfet. Et c'est encore mieux si vous êtes les deux. Sinon, passez votre tour... La nomination d'Ange Mancini au poste de coordonnateur national du renseignement (CNR) à l'Elysée confirme cette tendance lourde de la République sous Nicolas Sarkozy.

Les qualités de l'homme ne sont pas en cause : Ange Mancini, 66 ans, est entré dans la Police nationale en 1963 par la petite porte, puis il a gravi tous les échelons et fait une carrière brillante dans la police judiciaire, après un passage à la tête du RAID, où il arrête les responsables d'Action directe. Préfet depuis 2001, il était en poste à la Martinique depuis plus de trois ans.

Le voici donc qui arrive à l'Elysée, pour y succéder à Bernard Bajolet, nommé ambassadeur de France en Afghanistan. (1) La "maison Guéant" se renforce donc encore un peu plus. Dans le renseignement, on trouve désormais un policier devenu préfet à la tête de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI), Bernard Squarcini, un préfet qui a travaillé à la Direction de la police nationale (puis dans les Hauts-de-Seine) à la tête de la DGSE, Erard Corbin de Mangoux et donc un autre ancien policier devenu préfet au poste de coordonnateur.

Par construction, les directions de la DRM et de la DPSD restent confiées à des officiers généraux, comme le poste de chef d'état-major particulier du président de la République. En revanche, rien ne garantit que le prochain Directeur général de la gendarmerie nationale reste un militaire... Un préfet ?Possible, mais ce serait pousser le bouchon trop loin qu'il fût également un ancien policier.

(1) Le poste de CNR devait en principe revenir au jeune ambassadeur Boris Boillon, désormais célèbre. Ce "sarko-boy" passé par l'Intérieur et l'Elysée a fait une rentrée fracassanre à Tunis où ses déclarations ont provoquées une manifestation contre lui. On le découvre également, poitrine à l'air et en maillot de bain sur internet ! Il était ambassadeur à Bagdad et devait revenir à Paris, mais le chef de l'Etat a préferé envoyer cet excellent arabisant à Tunis, juste après la révolution de Jasmin.
 
par :Jean-Dominique Merchet

Repost 0
Published by Le Chevalier François - dans Secret Defense
commenter cet article
26 février 2011 6 26 /02 /février /2011 22:31

 

La section antiterroriste de la brigade criminelle de Paris a été saisie après l'envoi de courriers annonçant la réactivation du groupuscule armé d'extrême gauche.

 

Ce tract a déjà fait l'effet d'une bombe dans les commissariats des Hauts-de-Seine : «À la mémoire de Jean-Marc Rouillan, Nathalie Ménigon et Joëlle Aubron. Réactivation du mouvement anarchiste. À bas la dictature capitaliste. La victoire et la liberté sont pour demain. Nous donnerons les shérifs modernes aux vermines. Vos heures sont comptées. Nous commencerons l'extermination par le 92.»

 Cette diatribe a été postée dans des courriers non oblitérés et sans timbre. Ces lettres sont parvenues aux commissariats de Sèvres, Clichy-la-Garenne et Vanves, ainsi qu'aux postes de police de Chaville, Malakoff et du Plessis-Robinson.

La justice, qui prend l'affaire au sérieux, a saisi la section antiterroriste (SAT) de la brigade criminelle de Paris.

«Dans ce tract, on ne parle pas de jours, mais d'heures qui sont comptées pour des membres des forces de l'ordre. Cela incite sans attendre à prendre des mesures de prudence», confie un haut fonctionnaire de la préfecture de police de Paris. Les policiers et gendarmes des Hauts-de-Seine et, plus généralement, tous ceux d'Ile-de-France ont été invités à se montrer «vigilants» dans les heures et les jours qui viennent.

 

Par Jean-Marc Leclerc

Publié par : http://www.lefigaro.fr

Repost 0
Published by Le Chevalier François - dans Secret Defense
commenter cet article
21 février 2011 1 21 /02 /février /2011 18:14

Lundi 21 février 2011, le porte-avions Charles de Gaulle  a accosté dans le port de Toulon après 4 mois de déploiement en Océan Indien.

Depuis le 30 octobre 2010, il participait aux côtés de la frégate de défense aérienne Forbin, de la frégate anti-sous-marine Tourville, du pétrolier ravitailleur Meuse  et du sous-marin nucléaire d’attaque Améthyste  à la mission Agapanthe 2010.

 

A travers ce déploiement, le groupe aéronaval a contribué à la stabilité d’une région d’intérêt stratégique (soutien aux forces engagées en Afghanistan et sécurisation des voies maritimes) et développé la coopération avec les forces armées des pays riverains.

  

Les deux autres bâtiments toulonnais du déploiement Agapanthe, la Meuse  et le Forbin  arriveront à Toulon le 22 février 2011. La frégate anti-sous-marine Tourville  rejoindra Brest, son port d’attache, dans quelques semaines après un entraînement OTAN au large de l’Espagne. Le groupe aérien embarqué rejoindra quant à lui Landivisiau en fin de journée.

  

 

 

Les chiffres clé du Charles de Gaulle pendant la mission Agapanthe :

- 116 jours de déploiement

- 31 136 nautiques parcourus ou 56 045 km (soit près d’une fois et demi le tour du globe)

- 2078 catapultages

- 3280 heures de vols

 

Retrouvez tous les articles sur la mission Agapanthe 2010  

Sources : © Marine nationale

Repost 0
Published by Le Chevalier François - dans Secret Defense
commenter cet article
21 février 2011 1 21 /02 /février /2011 18:08
Jean Guisnel

Défense ouverte par Jean Guisnel

 

Les députés et les sénateurs ne sont tenus informés que dans les grandes lignes des objectifs des missions de recherche.

La délégation parlementaire sur le renseignement a rendu son rapport

Jean-Luc Warsmann, le président de la délégation parlementaire au renseignement. © Witt / Sipa

 

Par Jean Guisnel

 

Le président de la République a reçu, ce lundi, la délégation parlementaire au renseignement conduite par son président, le député UMP des Ardennes Jean-Luc Warsmann. On apprend dans ce communiqué officiel que le rapport de cet organisme est "confidentiel". Dans un très bel exemple de langue de bois et d'autosatisfaction, le communiqué précise que la réunion élyséenne a permis de "constater le fonctionnement satisfaisant du dispositif mis en place à partir de 2007 et de souligner les priorités du renseignement, en particulier la lutte contre le terrorisme, la cyberdéfense et la protection de nos entreprises face aux divers types d'ingérence".

 

La réalité est un peu différente : si le Conseil national du renseignement et la création de la DCRI ont effectivement constitué des innovations dans l'organisation française du renseignement, la délégation parlementaire au renseignement ne peut se prévaloir de cette qualité. Son premier rapport rendu en décembre 2009 était pratiquement vide, et il y a fort à parier que celui qui vient d'être rendu est de la même eau. Rien d'étonnant à cela : cet organisme parlementaire n'est tenu informé que dans les grandes lignes des options générales en matière de recherche définies à l'Élysée. Il n'est en rien comparable aux structures parlementaires de contrôle mises en place dans les autres grandes démocraties, notamment aux États-Unis et en Allemagne.

 

Publié par : http://www.lepoint.fr



Repost 0
Published by Le Chevalier François - dans Secret Defense
commenter cet article
21 février 2011 1 21 /02 /février /2011 17:54

Landakhel, où est mort samedi un soldat français, est une petite bourgade située à environ 5 kilomètres au nord de Tagab.

 

La France y a inauguré, en février 2009, une mosquée, conséquence d’un chantier initié par les Équipes de Liaison et de Tutorat Operationnel.

 

Cela n’empêchera pas, cinq mois plus tard, que des Français y soient attaqué à l’ALI et au RPG, alors qu’ils viennent de découvrir une cache d’armes.

 

source: Le Mamouth

(Merci à Villebois)

 

Publié par : http://www.fdesouche.com/

Repost 0
Published by Le Chevalier François - dans Secret Defense
commenter cet article
21 février 2011 1 21 /02 /février /2011 15:48

L'ONG suédoise SIPRI a publié son rapport sur les entreprises productrices d'armes, dont les chiffres d'affaires ne cessent de croître.

Armement, un marché à 400 milliards de dollars

Le chiffre d'affaires des 100 premières entreprises mondiales de vente d'armes dépasse 400 milliards de dollars. © Nicolas José / Sipa

Par : Jean Guisnel

Avec un chiffre d'affaires dépassant 400 milliards de dollars pour l'année 2009, les cent plus importantes firmes mondiales productrices d'armement se portent plutôt bien.

 

Leur chiffre d'affaires s'est accru de 59 % depuis 2002, en augmentation de 8 % sur l'année précédente. Ces chiffres, publiés comme chaque année par l'ONG suédoise SIPRI (Stockholm International Peace Research Institute), incluent toutes les ventes d'armes aussi bien sur les marchés intérieurs qu'à l'exportation.

Le peloton de tête demeure dominé par des sociétés américaines (Lockheed Martin, Boeing, Northrop Grumman, General Dynamics). À la notable exception de la deuxième place du classement, occupée par le britannique BAE Systems, qui était en tête l'an dernier. Cette société européenne dispose d'une filiale américaine portant le même nom, qui s'affiche en huitième position, juste devant EADS - qui ne réalise que 28 % de son chiffre d'affaires dans l'armement - et l'italien Finmeccanica. BAE Systems alterne en pole position depuis 2007 avec le premier vendeur d'armes de la liste 2009, l'américain Lockheed-Martin. On notera que la première firme française productrice d'armement (les ventes civiles ne sont pas concernées par le classement) apparaît en onzième position, en perte d'une place par rapport à l'année précédente. Il s'agit de Thales, suivie en seizième position du groupe SAFRAN (qui gagne huit places), de DCNS (22e), Eurocopter et Astrium (deux filiales d'EADS), le Commissariat à l'énergie atomique (37e), Dassault (55e, en perte de 19 places !), Nexter (57e). À noter que cette dernière société compte, de même que DCNS, parmi les rares entreprises mondiales réalisant 100 % de leur chiffre d'affaires dans la production d'armement.

 

La première firme israélienne (Elbit Systems) est 30e, et on peut remarquer par ailleurs que le SIPRI place la première firme russe (Almaz-Antei) à la 23e place et qu'aucune firme chinoise ne figure dans le classement. Plusieurs d'entre elles y auraient leur place, indique le SIPRI, mais "il n'a pas été possible de les inclure en raison de l'absence de données suffisantes et comparables". Même motif, même punition, pour deux pays gros vendeurs d'armes : le Kazakhstan et l'Ukraine. Soulignons enfin que les productions d'armement les plus importantes sont l'apanage des pays riches : quarante-cinq sociétés analysées sont basées au États-Unis, réalisant 61 % du chiffre d'affaires du top 100. Trente-trois sont basées dans neuf pays européens (30 %) et les vint-six premières firmes européennes sont basées dans quatre pays : Allemagne, France, Italie, Royaume-Uni.

 

Publié par : http://www.lepoint.fr

Repost 0
Published by Le Chevalier François - dans Secret Defense
commenter cet article
21 février 2011 1 21 /02 /février /2011 15:43

Les ventes d'armes ne cessent de croître, sur un marché en transformation. Interview de Susan Jackson, auteur d'un rapport sur le sujet.

 
Par : Jean Guisnel
 

Le SIPRI (Stockholm International Peace Research Institute) publie, comme chaque année, un classement des cent premières firmes productrices d'armement dans le monde. Quelles sont les grandes tendances que vous observez ?

 

D'abord, l'augmentation du chiffre d'affaires des cent plus importantes entreprises d'armement. Il s'est accru de 59 % depuis 2002. Ensuite, un accroissement des ventes de services aux armées, et non plus seulement de matériels. C'est notamment vrai en Afghanistan et en Irak, où les prestations diverses, par exemple d'entraînement, augmentent régulièrement. On voit se confirmer une externalisation des prestations qui étaient jusqu'à présent assurées par les armées elles-mêmes, et qui sont confiées à des sociétés privées. Enfin, je note également que les services après-vente prennent une part plus importante dans les revenus des entreprises de défense.

 

Très peu d'entreprises ont réalisé en 2009 la totalité de leur chiffre d'affaires dans le militaire, à l'exception notable de BAE Systems (95 %) et de deux firmes françaises : DCNS et Nexter (100 % chacune). Quelles conclusions en tirez-vous ?

 

Dans l'après-guerre froide, lorsque la consolidation des entreprises de défense s'est produite par fusions et rachats, certaines d'entre elles ont décidé de n'être que des producteurs d'armement. Elles sont peu nombreuses. Mais d'autres, comme le groupe français Safran, dont l'attitude est assez significative, ont recherché des marchés proches par nature de ceux de l'armement, qui pourraient leur autoriser de nouvelles perspectives. Safran s'est ainsi implanté aux États-Unis afin de fournir des équipements pour la sécurité intérieure (Homeland Security). C'est une manière différente de récupérer une part plus importante des marchés, en agissant dans des secteurs parallèles à ceux de l'armement.

 

Pourquoi les Britanniques de BAE Systems ont-ils connu un développement si important, au point de devenir le premier producteur mondial d'armement en 2008 et le deuxième en 2009 ?

 

Parce qu'ils réalisent une part considérable de leur chiffre d'affaires sur le marché américain ! C'est d'ailleurs un axe important de développement pour d'autres entreprises européennes, comme l'italienne Finmeccanica.

 

Les données sur les ventes d'armes sont généralement difficiles à obtenir et à vérifier. Comment avez-vous procédé ?

 

Je n'ai utilisé que des sources ouvertes, des informations disponibles publiquement. Je les ai demandées aux entreprises ou les ai prises dans des communiqués. Je postule que les informations qu'elles fournissent sont exactes. Je ne recherche pas seulement le chiffre d'affaires sur la défense. Je regarde tout : les chiffres des autres contrats, les articles de presse, etc.


Publié par : http://www.lepoint.fr

Repost 0
Published by Le Chevalier François - dans Secret Defense
commenter cet article
20 février 2011 7 20 /02 /février /2011 23:02
Repost 0
Published by Le Chevalier François - dans Secret Defense
commenter cet article
20 février 2011 7 20 /02 /février /2011 21:34
 

Vidéo prise à  partir du cockpit d'un bombardier A10, de nuit !
La cible visible est à  3 kilomètres.
Les quatre terroristes n'ont aucune idée de ce que quelqu'un les observe à 3 Km de là.
L'A10 tire au canon de 30mm sans blesser le chien qui se trouve à  côté.
Vous noterez la vibration de la caméra au moment du tir ; il faut alors compter 4 secondes pour
l'impact à 3 Km de là. Tous les 10 obus, il y a une traçante, et de fait, ce sont les seules que vous voyez ;
ils vont tirer 200 obus sans toucher le chien.  La vitesse de sortie des obus de 30mm est de 740 mètres par seconde.

 

(merci à J.P.)

Repost 0
Published by Le Chevalier François - dans Secret Defense
commenter cet article