Les tombes elles-mêmes n'ont pas été atteintes mais les objets sur certaines d'entre elles ont été soit éparpillés, soit brisés, provoquant la réaction des familles. Surtout que pour certaines d'entre elles, ce n'est pas la première fois que cela arrive.

 

La brigade de gendarmerie de Chevagnes-Dompierre a ouvert une enquête pour tenter de retrouver les auteurs. Plusieurs faits similaires avaient déjà été commis au cours des dernières années. Les gendarmes tenteront de savoir si un lien existe entre ces actes.