Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog du Chevalier François
  • Le blog du  Chevalier François
  • : Chevalier en croisade pour la diffusion d'informations sur la réalité et les dangers de notre époque
  • Contact

Qui suis-je ?

Réponse en bas de page

Recherche

Le Chevalier François

               sur le Web

 

 untitled copie          bouton facebook   

 

     

Archives

Avertissement !

Ce blog se veut un espace de débat et une source d’information.

La publication de textes, de photos ou de vidéos repris d’autres sources n’implique nullement une adhésion à leur contenu. Les commentaires n'engagent que leurs auteurs.        

 

La liberté d'opinion et d'expression est considérée comme une des libertés fondamentales de l'être humain. Elle est citée à l'article 19 de la Déclaration universelle des droits de l'homme comme suit : «Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit.»

Blog sous la protection de l’article 10 du deuxième Traité de la Convention de Berne, l’article 10 de la Convention européenne des droits de l’homme et l’article 19 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, défendant le droit de tous à l’information et le droit à la liberté d’expression et d’opinion.

Tous Les Gifs

6 février 2011 7 06 /02 /février /2011 15:06

 AFP - Le décès de Vincent Delory, un des deux otages enlevés en janvier au Niger, est "à mettre sur le compte des effets thermiques dégagés par un foyer d'incendie" et non d'un "tir direct", a annoncé jeudi le parquet de Paris à la suite des expertises médico-légales.

De ces expertises médico-techniques et balistiques, "il ressort, s’agissant d'Antoine de Léocour, que celui-ci a été victime d’un tir à très courte distance, voire à bout touchant, qui est la cause directe et unique du décès", indique dans un communiqué le parquet.          

Cela tendrait à confirmer les premières constatations après l'autopsie accréditant la thèse d'une exécution par les ravisseurs.             

S’agissant de Vincent Delory, pour qui les causes de la mort restaient plus incertaines, "l’expertise a démontré que son décès n’était pas en relation avec des plaies par arme à feu mais était à mettre sur le compte des effets thermiques dégagés par un foyer d’incendie".           

M. Delory "n’a été victime d’aucun tir direct" lors de l'assaut par un commando français, ajoute le parquet, en précisant qu'"un projectile de calibre .30 retrouvé dans sa fesse ne l’a atteint qu’après ricochets".            

"La plaie occasionnée n’ayant pas été hémorragique, cette munition ne peut avoir été la cause de la mort et a atteint Vincent Delory à un moment où celui-ci était soit déjà décédé, soit à un état avancé de son agonie", assure le parquet.            

Le parquet, chargé de l'enquête préliminaire sur l'enlèvement et le décès des deux jeunes hommes, précise que "cette munition a possiblement été tirée par une arme française, sans que soit connue, à l’heure actuelle, la capacité de l’Aqmi à disposer de telles munitions".            

Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), qui a revendiqué l'enlèvement, avait pour sa part affirmé le 15 janvier qu'un des deux otages français avait été tué au Mali par les frappes aériennes françaises et que l'autre avait été exécuté par Aqmi.

Publié par : http://www.france24.com

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier François - dans Secret Defense
commenter cet article

commentaires