Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog du Chevalier François
  • Le blog du  Chevalier François
  • : Chevalier en croisade pour la diffusion d'informations sur la réalité et les dangers de notre époque
  • Contact

Qui suis-je ?

Réponse en bas de page

Recherche

Le Chevalier François

               sur le Web

 

 untitled copie          bouton facebook   

 

     

Archives

Avertissement !

Ce blog se veut un espace de débat et une source d’information.

La publication de textes, de photos ou de vidéos repris d’autres sources n’implique nullement une adhésion à leur contenu. Les commentaires n'engagent que leurs auteurs.        

 

La liberté d'opinion et d'expression est considérée comme une des libertés fondamentales de l'être humain. Elle est citée à l'article 19 de la Déclaration universelle des droits de l'homme comme suit : «Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit.»

Blog sous la protection de l’article 10 du deuxième Traité de la Convention de Berne, l’article 10 de la Convention européenne des droits de l’homme et l’article 19 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, défendant le droit de tous à l’information et le droit à la liberté d’expression et d’opinion.

Tous Les Gifs

17 février 2011 4 17 /02 /février /2011 19:32

Dans les médias ou au sein de l'armée, une vraie réflexion est engagée sur "l'héroïsme" des soldats français.

Qu'est-ce que l'héroïsme militaire ?
Par Jean Guisnel

 

Ces temps-ci, la question de l'héroïsme semble agiter la communauté militaire.

La Cellule d'aide aux blessés de l'armée de terre (CABAT) présente son action au grand jour et l'état-major change son fusil d'épaule. Alors même que les journalistes qui partent sur le terrain en Afghanistan doivent s'engager à ne point présenter de photographies de blessés ou de morts français au combat, la dernière livraison de Paris Match expose cette semaine dans un reportage terrible les corps suppliciés de soldats victimes de la guerre en Afghanistan... Serait-ce que le profil bas, qui était jusqu'alors la politique en vigueur, n'est plus au goût du jour ? Peut-être bien. À tout le moins une vraie réflexion est engagée sur "l'héroïsme" des soldats français, y compris dans la dernière livraison de la revue "théorique" de l'armée de terre, Inflexions.

 

Dans un copieux numéro consacré à la question Que sont les héros devenus ?, la revue estime en substance que les combattants vivants ou survivants ont droit à leur part de gloire et qu'ils ont le sentiment de ne pas bénéficier d'une reconnaissance suffisante. Le colonel Michel Goya, chercheur à l'Irsem, parle en réalité de la France quand il note que les héros de l'armée britannique en Afghanistan sont les secouristes, pas les combattants, inconnus du grand public. Comme en Irak, estime-t-il, tout se passe "comme si combattre était devenu honteux." D'ailleurs, regrette le préfacier de ce numéro, le sociologue André Thiéblemont, "le combattant n'a de reconnaissance publique que s'il est martyr". Le psychiatre Patrick Clervoy va jusqu'à évoquer "le malheur du héros" et enfonce le clou : "Mort, le héros reçoit les honneurs qui lui sont dus. Les hagiographes rédigent son histoire officielle, qui servira pour sa légende. Avec ce récit arrangé, tout rentre dans l'ordre. Le monde continue de tourner rond. S'il n'est pas mort, quelque chose se grippe. Celui qui reçoit le statut de héros devient, quoi qu'il fasse, un exclu."



Lire la suite : ici

 

Publié par : http://www.lepoint.fr

L'armée française en patrouille en Afghanistan. © Arnaud Beinat / Maxppp

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier François - dans Coup de gueule
commenter cet article

commentaires